Le flux RSS du Web@zar
Sponsorisez ma Yamaha XT500 pour le Dark Dog Moto Tour 2012
Yamaha XT500 > Yamaha XT500

Le logo mythique...

***LE FORUM*** francophone pour les XT et SR, à visiter de toute urgence !!!

J'avais 14 ans quand le premier modèle de cette bécane est apparu, et elle a tout de suite figuré dans mon Panthéon moto, en deuxième place derrière le Peugeot TSA, parce que je savais bien que, sans le permis, elle ne serait pas à moi tout de suite...

J'avais 18 ans quand celle qui est maintenant dans mon garage depuis ce matin, a été fabriquée, et le permis, je savais en plus qu'il faudrait que je me le paye beaucoup plus tard quand j'aurais des thunes, parce que la mater familias avait mis un véto définitif, après que mon père m'ait offert une 125XLS, en guise de cadeau d'adieu...

En 1995, quand j'ai enfin eu le permis, j'en ai cherché une, mais trop pressé d'avoir une bécane, je me suis rabattu sur sa grande soeur, avec laquelle j'ai fait mes premières armes et eu ma première gamelle, terminée en haut d'un tas de gravier après un virage négocié un poil trop vite.

Ensuite, comme plein de motards, je suis passé à plus gros, plus rapide, plus protecteur, plus confortable, mais l'envie d'en avoir une était toujours là... La preuve, en juillet 2004, j'ai craqué de nouveau pour un gromono, en achetant le Dominator...

Alors quand un FRMiste, qui se reconnaitra, m'a fait savoir qu'il envisageait de vendre la sienne, mon sang n'a fait qu'un tour et, sur le ton de la rigolade, mais tout en étant très sérieux, je lui ai répondu que je pouvais l'en débarasser... Trois semaines plus tard, sa décision était prise et, illico presto, je confirmais mon rôle de débarasseur...

Ce samedi matin, me voilà donc dans le TGV en direction de Lille, à écouter de la bonne zique des années 80 dans mon MP3, les idées perdues quelques années en arrière...

11:00, l'encore proprio de ma future nouvelle bécane m'accueille à la gare et m'emmène à sa tanière.

11:30, il ouvre la porte du garage et la voilà... enfin, voilà une jolie couverture orange posée sur la belle, pour qu'elle ne prenne pas froid... hop, la couverture saute et je peux enfin la découvrir.

Ben, ses 27 ans, elle les porte bien. Bien sûr, tout n'est pas d'origine, mais elle est complète, c'est ce qui compte le plus et elle est propre, le beau réservoir alu brillant de tous ses feux et arborant fièrement son logo rouge !

11:45: clac, clac, clac, 3 coups de kick et le poum-poum envahit la cour... je suis à 2 mètres au-dessus du sol...

11:50: clac, clac, clac, 3 ou 4 coups de kick et c'est moi qui fait retentir le poum-poum, je suis à 15 mètres au-dessus du sol, direction le nirvana motard !!

Bon, c'est sûr, je pose les pieds à l'aise au sol et elle va faire toute petite à côté de miss ST2 ou du Dominator, maibon, je sais qu'on va passer de bons moments ensemble...

Allez, direction la maison pour faire les papiers, filer le chèque et ensuite se restaurer d'une excellente carbonade flamande.

Vers 13:30, après qu'on ait installé toutes les pièces que j'emmène sur le porte-bagage et dans mon sac à dos, re-clac, clac, clac, poum-poum et c'est parti pour 500 kilomètres en direction de Rennes, avec un arrêt à Caen.

L'arrêt pour le premier plein me fait bien une p'tite montée d'adrénaline pour savoir si je vais arriver à la re-démarrer moteur chaud, tellement j'en ai lu et entendu là-dessus, mais comme elle est réglé aux petits oignons, elle démarre en 3 ou 4 coups de kick, sans même le starter moteur chaud.

La météo a bien essayé de me pourrir mon bonheur, en me déversant dessus des trombes d'eau, en faisant descendre la température à 6°, en me collant un vent de travers aux environs de Dieppe, rien n'y a fait, j'avançais benoitement à 80-90 km/h par les petites routes, sourire aux lèvres, et la tête dans mes souvenirs, heureux sur la brêle dont je rêvais depuis si longtemps.

Quelques heures plus, je débarque à Caen, pas mal humide, les épaules cassées par un sac à dos trop lourd, mais toujours heureux. Je range la miss dans la cour et, direction un excellent repas chez mes hôtes d'un soir. A 22:30, je ne demande pas mon reste, au dodo, la tête pleine de rêves et de poum-poum...

Le lendemain matin, réveil aux aurores, merci le changement d'heure et me revoilà parti vers Rennes. La miss craque au 4 ou 5ème coup de kick, alors qu'elle a dormi dehors sous la pluie, c'est rustique, ces p'tites bêtes...

Et, après 200 km, et m'être copieusement perdu dans la suisse normande, p'tet que c'était volontaire d'ailleurs, histoire de rallonger le plaisir de viroler sur le couple du gromono, j'arrive enfin à Rennes et peut présenter leur nouvelle copine à miss ST2 et mister Dom'...

Voilà, j'ai enfin réalisé mon rêve de gosse, j'ai roulé en Yamaha XT500, sur ***ma*** Yamaha XT500. Sois rassuré, Mr l'ancien proprio, elle est entre de bonnes mains, et même si je l'ai ramenée tout sale de 600 km sur la pluie et les petites routes, là, elle est de nouveau toute propre et au chaud dans le garage. Je peux même te garantir qu'elle va rouler souvent, tellement c'est un bonheur d'enrouler à bonne allure avec cet engin.

En plus, quand tu t'arrêtes quelque part, il y a toujours qqu'un pour venir te causer de sa XT500 et de celle du pote qui en avait une... et pour jauger ton coup de jarret au démarrage ;-)

Voilà, milles excuses d'avoir été un peu long, mais je voulais vous faire partager mon rêve de gosse, enfin réalisé !

Valid HTML 4.01 Transitional
Carénage : DesmodroMike & Moteur : VinceLP | Page vue 3 fois ce jour, 171 fois ce mois, 2412 fois cette année