Le flux RSS du Web@zar
Sponsorisez ma Yamaha XT500 pour le Dark Dog Moto Tour 2012
Essais motos > Ducati Multistrada 1100

"Dis, Vincent, t'as envie d'essayer la Multistrada 1100, un de ces jours" ? me dit mon conce, mardi dernier, quand je passais récupérer une centrale clignotante neuve pour miss ST2...
Moi: "Ben oui, évidemment, faut la roder ?"
Le conce: "Oui, elle a 300 km..."
Moi: "Ce soir, je suis en bagnole, j'peux pas, mais je passe la
prendre samedi s'il fait beau".
Le conce: "OK"

Samedi aprem, grand beau sur Rennes, je file en Dom' chez Access récupérer la Multiprout...

Echange de clés et me v'là dans la cour, près de l'engin.

Bon, c'est une Multistrada, on aime ou on n'aime pas hein, cette esthétique, dirons-nous, décalée... Lors de l'essai de la Multistrada 1000 DS, je vous avais dit que j'aimais bien, c'est toujours vrai. Peu de choses ont changé sur l'engin, la bulle est un poil plus haute, la selle est soi-disant confortable, et les rétros vibrent moins.

Donc, pour ce qui est de la partie-cycle, des équipements, tout ce que j'ai pu raconter sur la 1000 reste valable. La protection est un poil meilleure. La selle est toujours aussi nulle... Ah oui, tiens, un truc que je n'avais pas repéré sur la 1000, je ne peux pas mettre les genoux dans les renfoncements du réservoir, à moins de m'asseoir à l'arrière de la selle, ce qui n'est pas génial pour tenir la bécane. Du coup, assis à l'avant, contre le réservoir, je dois passer les genoux sous les arêtes du réservoir... Pas glop lors des longs trajets.

Autre truc, pénible, les rétros. Certes, ils ne vibrent plus, mais leur surface est ridiculement réduite et, en plus, les miroirs ne tiennent pas sur leur réglage. Du coup, tu passes ton temps à essayer de voir autre chose que tes épaules. Pas glop aussi, les poignées trop relevées qui me cassent le poignet, j'ai essayé de les desserrer à la maison pour les tourner, mais elles sont bloquées par un bitoniau certainement, car elles ne tournent pas sur le guidon...

Par contre, côté moteur, c'est une toute autre histoire...

J'avais trouvé le 1000DS bourré de couple, plus plein à bas régime que le 944 de la ST2, là, c'est encore mieux, vraiment mieux. Je n'avais pas encore conduit de grosbi Ducati qui pousse autant dès les bas régimes. Il accepte de repartir à 2000 tr/mn sans grogner et l'aiguille s'envole immédiatement vers les 6000 tr/mn comme qui rigole... Maibon, on est en rodage, alors mollo...

Malgré tout, les sensations d'accélération sont bien présentes et plus franches que celles obtenues avec miss ST2. Que du bonheur ce moteur !

Vraiment, ce moulin est une réussite, vivement qu'il passe sur d'autres bécanes, la ST, par exemple. Il est même sympa question bruit, à croire qu'ils ont changé quelque chose au niveau échappement, car la Multi me gratifie de jolis borborygmes lors des rétrogradages, un peu comme la Triumph Sprint 1050.

J'oubliais, l'embrayage est à bain d'huile, donc on oublie le bruit caractéristique de concasseur des Ducati et on apprécie la souplesse et la progressivité de l'engin.

Par contre, du coup, avec le carter d'embrayage différent, ça va se voir, chez le conce, quand je vais la lui rendre avec le moteur de miss ST2, après un échange standard au fond du garage... Allez, je vous laisse, j'y retourne, je n'ai que jusqu'à mardi soir pour terminer l'échange... ;-)

La suite de l'essai, demain dimanche, après un petit roulage matutinal...

...

La suite, disais-je.

Donc, dimanche matin, je sors l'étr^wla MultiStrada du garage, grand beau, route séchante, ça va le faire pour une 150aine de kils aux alentours de Rennes.

Je pars par de la toute petite route, bien cabossée. Elle va bien, sur ce genre de route, la Multi, un poil sèche, mais ça passe sans trop de problèmes. Quand ça virole, c'est un vrai jouet, tu pousses sur le guidon, et hop, elle bascule.

A la limite, elle est moins à l'aise dans les grandes courbes, en tout cas, je la sens moins stable que la ST.

Je me réjouis encore du moteur, qui est vraiment super-agréable.

Lundi arrive, je la prends pour aller au boulot, sur le grasmouillé, moyen... Je me trouve bien haut perché pour pencher sur une route luisante et je ne sais pas ce que valent les pneus de l'engin. Maibon, ça tient et comme le moteur est souple à bas régime, tout se passe bien.

Retour de nuit lundi soir, histoire de tester l'éclairage. Le phare est réglé pour éclairer la lune, donc on l'oublie. Par contre, le code éclaire super-bien. Pas très étonnant, vu qu'il s'agit de l'optique Hella que j'ai montée sur miss ST2, sans son cache en verre. Ca fait un faisceau bien dense, bien large. Seul petit hic, comme sur la ST, en virage à gauche, ça n'éclaire plus qu'à une 10aine de mètres, un poil court...

Voilà, je vais la rendre mardi, après 400 km et vraiment, j'ai adoré ce moulin. Il ne reste plus qu'à attendre que monsieur Ducati le mette dans une partie-cycle de ST ou le vende au détail ;-)

Valid HTML 4.01 Transitional
Carénage : DesmodroMike & Moteur : VinceLP | Page vue 2 fois ce jour, 54 fois ce mois, 234 fois cette année