Le flux RSS du Web@zar
Sponsorisez ma Yamaha XT500 pour le Dark Dog Moto Tour 2012
Essais motos > BMW R 1150 RS

(c) BMW

En cette fin d'après-midi où il fait un temps superbe, me vient l'idée, en sortant du taf, de passer devant le conce BMW pour vérifier que je n'avais pas rêvé quelques jours auparavant en voyant une 1150 RS garée devant le magasin. Je n'avais pas rêvé, c'était bien elle et elle est disponible à l'essai.

On fait rapidement les formalités d'usage pour le prêt et me voilà devant la concession en train d'écouter les explications du vendeur qui se résument grosso modo à l'utilisation des commodos et à faire gaffe au freinage à vitesse lente. Me voilà parti pour une demi-heure d'essai dans la campagne rennaise...

Il me faut d'abord traverser la ville de Cesson et là, je constate que le moteur est particulièrement souple, puisqu'il permet de rouler sur un filet de gaz à 1500 tr/mn en première, sans aucun à-coup de transmission ni bruit bizarre. A basse vitesse, le freinage est effectivement surprenant, la moto s'arrête instantanément dès qu'on touche la poignée de frein.

Dès la sortie de Cesson, j'emprunte une petite route bien bosselée et je re-découvre les sensations perçues lors de l'essai de la GS : la partie-cycle gomme vraiment les irrégularités du bitume et la moto se balance vraiment facilement dans les virages. Le moteur tracte dès les bas régimes et à partir de 5500-6000 tr/mn ce n'est plus la peine d'insister, il ne pousse pas plus. Le freinage est vraiment efficace, il s'agit de l'ABS dit "sportif", la poignée utilisant l'AV et l'AR alors que la pédale ne commande que l'AR. Chaque toucher de la poignée provoque un ralentissement très efficace, mais on s'y habitue très vite.

J'arrive ensuite sur une route plus roulante avec un bon revêtement et je me retrouve à rouler vraiment vite sans avoir de sensation de vitesse importante : l'absence de bruit du moteur y est pour quelque chose, ainsi que le filtrage effectué par la partie-cycle.

Petite section à 4 voies, je monte à 160 km/h pour tester la protection de la bulle en position basse : la pression sur les épaules et le casque est bien présente mais supportable (je mesure 1,85m) et le bruit lui aussi très supportable. Je m'arrête sur une sortie et je mets la bulle en position haute. Là, de nouveau à 150-160 km/h, je n'ai plus de pression sur la tête ni les épaules et je sens bien que les turbulences passent au-dessus du casque. Par contre, le bruit est insupportable... Sur la 4 voies, la bécane est très stable y compris en grandes courbes. Le moulin tourne à 4000 tr/mn à 140 km/h, merci la 6ème longue... Malgré tout, les reprises restent suffisantes pour doubler en toute sécurité.

Voilà, nouveau passage en ville pour confirmer la maniabilité de l'engin et je rends les clés. La selle était en position basse ce qui faisait que j'avais les genoux en appui sur le carénage, un peu pénible sur des trajets longs, je pense. En la montant, je dois trouver une position plus confortable pour les genoux. Par contre, il me faudrait clairement installer une bulle plus haute, sinon la protection n'est vraiment pas bonne pour mon gabarit.

Comme après chaque essai que je fais, je me dépêche d'aller refaire le même trajet avec ma bécane alias miss ST2. En remontant dessus, j'ai l'impression d'enfourcher un vélo vu la finesse de la ST2 et le poids plus faible. Je re-découvre instantanément qu'il y a un embrayage et au premier freinage, j'ai un instant de doute sur ma capacité m'arrêter en temps utile... ;-)

Sur route bosselée, avantage à la BM pour son filtrage des petits chocs, sur route normale, égalité voire léger avantage à la ST2 en terme de stabilité, sur 4 voies, avantage à la ST2 en terme de protection et de bruit par rapport à la BM avec la bulle standard.

Question moteur, elles n'ont rien à voir, la souplesse du flat-twin BM étant sans commune mesure avec la rugosité du L-twin Ducati.

Question freinage, avantage à la BM.

En termes de sensations, avantage très net à la ST2.

Le truc qui fâche ensuite : le prix. La 1150RS est annoncée à 83000 Fr dans les revues, mais en fait, il s'agit du modèle de base qui n'est pas vendu en France. En fait, il faut débourser 92000 Fr minimum... argh...

En conclusion, je garde miss ST2, mais la BM 1150 RS est une excellente bécane pour l'usage que je fais d'une bécane, à savoir un trajet de 40 km A/R tous les jours pour le taf et des grandes virées certains WE, avec quelquefois du duo.

Au fait, j'oubliais le couplet sur les commodos : rien à dire, au bout de 5 minutes, on s'y est fait. J'en conclus juste que, si les Ducatistes ont le poignet gauche musclé, les BMistes ont le pouce droit agile... ;-)

Valid HTML 4.01 Transitional
Carénage : DesmodroMike & Moteur : VinceLP | Page vue 2 fois ce jour, 56 fois ce mois, 516 fois cette année