Le flux RSS du Web@zar
Sponsorisez ma Yamaha XT500 pour le Dark Dog Moto Tour 2012
Ducati ST2 > Modifications > Poignées > Poignées chauffantes

Le montage est réalisé comme suit :

  • Démontage des embouts de guidons
  • Sortie de la poignée gauche assez facile en glissant dessous un petit tournevis, le faisant tourner tout autour du guidon, tout en tirant sur la poignée
  • Sortie de la poignée droite un peu plus compliqué à cause du bossage qui termine la poignée de gaz, même technique que la poignée gauche, mais le tournevis passe moins facilement
  • Mise en place de la poignée chauffante à gauche après avoir aspergé le guidon de laque pour cheveux ou colle repositionnable (il faut repérer la poignée gauche à son diamètre intérieur plus petit)
  • Remontage de l'embout de guidon gauche, dont la vis passe à travers le trou de la poignée chauffante
  • Installation de la poignée droite après aspersion du guidon avec de la laque ou de la colle repositionnable : la mise en place est plus complexe à cause du bossage à l'entrée de la poignée des gaz. La poignée est en place lorsqu'elle vient en butée contre le bossage le plus à l'intérieur du guidon. La poignée d'origine passait sur ce bossage car elle comporte une empreinte en creux. La poignée HG ne comportant pas cette empreinte s'arrête donc avant.
  • Découpe la poignée chauffante droite pour enlever son extrémité droite qui bloquerait la rotation de la poignée des gaz. La découpe doit se faire de manière que la poignée soit coincée entre les deux bossages, qui deviennent donc tous les 2 visibles
  • Remontage de l'embout de guidon droit, vérification de la bonne rotation de la poignée des gaz
  • Mise en place des fils qui partent des poignées pour les amener dans le tête de fourche
  • Mise en place de l'interrupteur : je l'ai installé près du réservoir en le fixant à l'aide d'une patte alu, elle-même vissée sur la patte de fixation du carénage.
  • Branchement des fils venant des poignées sur les fils venant de l'interrupteur (ils sont tous noirs). Un fil venant de chaque poignée va sur la prise qui comporte deux orifices, l'autre fil venant de chaque poignée allant sur chacun des deux fils noirs restants.
  • Branchement du fil de masse en lui mettant une ch'tite cosse et en coinçant la cosse sous le premier boulon disponible dans la tête de fourche : un boulot qui tenait anciennement un schnorkel.
  • Branchement du + sur un + après contact sous la boite à fusible. Il y a un fil rouge (ou marron) qui arrive sur un fusible 16 ou 20A, il faut piquer le 12V à l'aide d'une cosse voleuse de dimension conséquente mais ça marche
  • Test des 2 positions de chauffage

D'un point de vue électrique, le montage peut aussi se faire en alimentant les poignées directement depuis la batterie, avec un relais interposé sur le +, relais commandé soit par le + après contact, soit par un repiquage sur l'alimentation de la veilleuse. De cette manière, il est impossible d'oublier les poignées en marche, même contact coupé. Prévoir aussi de mettre un fusible sur le fil d'alimentation des poignées, histoire de se prémunir contre un court-circuit.

 
Vue 4897 fois | 29/11/2009
Valid HTML 4.01 Transitional
Carénage : DesmodroMike & Moteur : VinceLP | Page vue 2 fois ce jour, 72 fois ce mois, 546 fois cette année