Le flux RSS du Web@zar
Sponsorisez ma Yamaha XT500 pour le Dark Dog Moto Tour 2012
Balades moto > WED 2004 > WED 2004 à Maulde (59)

De :  VinceLP  
Date :  Lundi 13, Septembre 2004  12:06 
Objet :  [CR][LONG] De l'Ouest au Nord, j'en veux encore...
 
Bonjour,

Il y a des chansons qui parlent du ch'Nord, de coron, de soleil dans le coeur,
du plat pays, tout ci, tout ça, alors j'ai voulu vérifier.

Ben, elles sont toutes fausses...

C'est pas un soleil qu'ils ont dans le coeur, c'est une galaxie entière qu'ils
ont ingurgité les gens du ch'Nord, et les corons, ils sont tout sauf tristes,
certes les maisons sont alignées, mais elles sont bichonnées comme pas
possible, et vous en connaissez beaucoup des plats pays avec des côtes à 10%,
et des lacs au sommet d'une colline ? moi non, mais maintenant, je connais un
peu le ch'Nord et j'y reviendrai... p'tet même que j'y reviendrai en Dominator,
parce que voir partir les crotteux en TT, ça m'a donné envie, mais miss ST2
m'en aurait voulu...

Tout ça a bien commencé vendredi matin, même si les 4 heures de tocroute pour
rejoindre Dieppe, c'est un poil longuet. M'enfin, à 13 heures pétantes, je
débarque sur le port de Dieppe, et de Haroun et d'Antwan, point. Qu'à cela ne
tienne, je patiente en me baladant. Une 1/2 heure plus tard, ils se pointent et
on peut enfin se trouver un gastos pour réconforter les païlotes. C'est qu'il
nous reste encore 300 km à faire, par de la petite route viroleuse.

Nous repartons en début d'aprèm, direction le Marquenterre et ses oiseaux. Pas
de mauvaise augure, les oiseaux, plutôt de belle aventure, quelle région,
mazette !!
Des grandes étendues d'eau, couvertes d'oiseaux, des chevaux sur les rares
prairies et le tout sous un beau soleil, on en prend plein les mirettes !!!

On pique ensuite à l'intérieur des terres, par la vallée de l'Authie, et là,
c'est virolo sur virolo, un vrai p'tit bonheur motard ! Bon, il se fait tard,
on aimerait bien arriver avant que l'apéro soit fini, alors Haroun prend les
devants, affublé de la boite magique, il nous guide jusqu'à Maulde. Et, on est
presque les premiers !

Bonsoir, t'es qui toi ? bonsoir, alors comment va depuis la dernière fois ?
bonsoir, bonsoir... on s'installe, apéro, repas, et soirée, longue soirée à
passer d'un groupe à l'autre, à déconner, raconter n'importe quoi, confirmer
qu'on n'a d'adulte que la taille et le visage, que, pour le reste, on est
restés des grands enfants, des gosses émerveillés par les potos qui font des
burns de crosseux en partant faire du TT de nuit !!! Qu'à cela ne tienne, nous
les routeux, on va surveiller les fûts de bière, hein H2 ?

Petite nuit, concert classique de nez, le chef d'orchestre, on le connait et il
termine la nuit seul dans son dortoir, mais il y a quelques solistes qui se
sont révélés, hein ? pas de noms, que des amis (c).

10h du mat', on n'est toujours pas partis. C'est combien de points-boulets, une
douche prise alors que les potes sont déjà assis sur les brêles, hein ?

On passe la 2 ? m'enfin, remarques, sur ces petites routes, il y a tant à voir
que ça serait dommage d'y passer en mode missile inter-galactique, donc on
serpente dans les marais, en contournant les villages de cabanes, où m'sieur
Durant vient depuis 32 ans prendre une ch'tite bière à 17h00 dans la cabane de
m'sieur Dupuis, hein Mr. Dupuis ? comme çô, on n'est pas dérangé, hein ?

En passant, j'ai fait un p'tit échange de brêle avec le Voury, et la
conclusion, c'est que la BMW 1100R, je l'ai toujours conduit, on se trouve
comme à la maison en 10 mètres, sur cette brêle, étonnant !

Sur le coup des 13 heures, on débarque à l'Ecume des Jours, à Jolimetz, et le
patron nous accueille tout simplement, avec une petite bière à 3,6° qui sort
des jolies cuves en cuivre derrière nous. 't... si on doit tout boire, on n'est
pas reparti !!!

Mogwaï passe pas loin, vu qu'une drache énorme s'abat sur nos brêles, on est à
l'abri, on s'en fiche. Après le repas, il y a sécession, entre les ceusses qui
aiment les prâlines, et les ceusses qui veulent rouler un poil plus que le
matin. Direction, la Belgique et l'odeur (ortho ?), pardon l'Eau d'Heure, via
les petites routes et Chimay. Ben, en Belgique, ils sont bizarres, ils font les
plans d'eau au sommet des collines, une pente à 10% pour monter au niveau de
l'eau, bizarre, je vous dis...

Tiens, toujours en passant, un autre échange de brêle avec Francisco, et sa
Trophy 900. Là, on n'est plus vraiment à la maison. Le moteur est génial, il
pousse de 3000 à je sais pas, avec un bruit magique, par contre, la partie
cycle doit être faite avec les restes de jelley de la cantine Triumph, c'est
pas possible autrement... En tout cas, le pôvre Francisco, qui avait craqué
pour la ST4s, ne sait plus à quoi s'en tenir. Va donc essayer la ST3, pour te
convaincre définitivement que c'est la ST2 qu'il te faut ;-)

Même punition que la veille, il est tard, on est loin, on sort la boite
magique, et Haroun nous fait découvrir Maubeuge-by-presque-night, mouais moyen,
surtout on risque d'y passer la soirée, car sa boi-boite évite soigneusement
les grands axes. Je reprends alors la main, et j'emmène tout le monde dans un
contournement de Valenciennes, par le canal de l'Escaut, enfin, par les rives
du canal, m'avez compris ? et sur la fin du trajet, Voyou qui a piqué la GS
d'Haroun, réalise que je suis perdu près du gîte, qu'il a une boite magique sur
son guidon et il nous ramène à bon port. Comme quoi, carte et GPS peuvent faire
bon ménage.

Les crotteux sont là, et on fait un concours de banane avec eux, tout le monde
semble avoir apprécié sa journée. Bonsoir, bonsoir avec les nouveaux arrivants,
et on peut passer aux choses sérieuses, apéros, grillades, patates sous la
braise, on a juste oublié les chamallows, non ? En tout cas, j'en connais un
qui n'a pas oublié où étaient les fûts de bière, hein ? toujours pas de nom...

Dimanche matin, 9h00. Hein ? quoi ? 9h00 ? 't... les WEDeurs ne sont plus ce
qu'on en disait, à 9h00, il n'y a que les parents avec mouflets qui sont
réveillés, les autres pioncent, et moi avec. Sauf que j'ai 700 kils à faire
pour rentrer en passant manger ce soir à Caen, faut faire fissa !! Je couche
les valoches au sol, prend la pelle et je les remplis, saute à pied joint sur
les couvercles, zou, ça ferme, un p'tit déj et je peux partir... Au revoir
rapide, trop rapide, et me voilà de nouveau à jardiner entre Maulde et Caen.
J'ai quasiment repris le même trajet, seul le gros nuage de Mogwai m'a fait
changer de route, j'en avais marre qu'il arrose la route et pas le champ à
côté, bizarre, ce nuage...

Petit repas à Crépy en Ponthieu, avec un petit moment de solitude : je descends
de la brêle, pour enlever ma combine de pluie et j'entends "ting" en enlevant
le casque... tiens, qu'est-ce ? juste la tirette de la fermeture-éclair de la
combine, rien, quoi. Sauf que me voilà enfermé jusqu'au cou dans mon sauna
portatif, alors qu'un grand soleil est ré-apparu... pas cool. Après 10 minutes
de bagarre, sous les yeux éberlués des clients de la friterie, je m'extrais de
mon sauna et je peux me sustenter.

Arrivé à Caen aux alentours de 17h00, repas en famille et départ vers Rennes
après 20h00. Je pars par la tocroute, on a décidé faire la course, Laurence en
Laguna avec Titouan, et ma pomme en ST2. Mais, pour la première fois de ma vie
motarde, je me sens m'endormir sur la tocroute, alors je mets les voiles et
retourne sur les départementales allemandes. 't... c'est trop bon de rouler
plein phares, mon super-éclairage fait comme un gros tunnel de lumière dans la
nuit sans lune, et je me retrouve à chanter à tue-tête dans le casque, toutes
les chansons qui me passent par la tête ! Ca vous fait ça vous aussi, quand
vous êtes heureux à bécane ? eh bien, moi, c'était plus du bonheur, c'est même
pas un p'tit bonheur à la Haroun, c'était un grand bonheur, un bon bonheur !!!

Merci à tous les participants pour ces 72 heures géniales, spécial merci à
Mogwaï pour l'organisation, et voilà... 
Valid HTML 4.01 Transitional
Carénage : DesmodroMike & Moteur : VinceLP | Page vue 1 fois ce jour, 5 fois ce mois, 26 fois cette année